L’histoire de ce papier commence en 1970 lorsque l’entreprise Union Carbide met au point l’Ucar, premier film à base de polypropylène transparent. A l’époque la pénurie de bois et le faible coût du pétrole incitent à produire un papier synthétique qui serait une alternative à la fibre de cellulose.
En 1972 le Japonais Oju Uaka Paper ajoute au polypropylène du dioxyde de titane pour rendre le papier opaque et blanc. C’est la naissance du « YUPO ».
Dix ans plus tard, une communauté d’aquarellistes se crée aux USA autour du papier synthétique.
A partir de 2007, le fabricant de papier Lana décide de distribuer le papier en Europe sous le nom de « LANAVANGUARD »
Depuis, il ne cesse de susciter la curiosité des artistes français.
Les artistes
George James, aquarelliste américain et pionnier, commence à peindre sur Yupo en 1982. Il est médaillé d’Or de l’American Watercolor Society en 1999 et médaillé d’Argent de la National Watercolor Society en 2001.

Didier Brot, Jérôme Cossé, Janick Vergé, Gustave Pétillon, Sandy Maudlin, Amanda Spencer etc…

Les avantages du papier : l’hydrophobie, la robustesse, la surface lisse, la capacité(totale) de retrait, la polyvalence, la puissance colorée.
Les inconvénients : le fixage, le format limité, la sensibilité à la chaleur, la sensibilité aux taches.
D’après « Pratique des Arts » Hors série Aquarelle n°L14793